Portraits de chef

Nadia_Igue

Nadia IGUE, Consultante culinaire

« L’apéritif, ce sont les retrouvailles, entre copains, entre collègues, en amoureux… C’est à la fois rapide, convivial et ça met en appétit… Mais souvent, l’apéritif au restaurant est triste et c’est dommage car c’est une offre très rentable et un beau moment de découverte ! Ne serait-ce qu’un petit toast à la place de cacahuètes ça fait déjà plaisir au client. On peut aussi partir sur un petit bout de viande coupée en morceaux avec une petite sauce, une petite purée de légumes avec de du fromage… 

Au restaurant, on retrouve de plus en plus le fromage sur une planche. Je pense aujourd’hui qu’il faut aussi transformer le fromage en faisant découvrir de nouvelles saveurs, partir sur une offre fromagère plus élaborée et plus tendance. »

Nadia a 37 ans. Diplômée de l’Ecole Supérieure de Cuisine Française Ferrandi (Paris) en 2004, elle se forme au métier de Traiteur Organisateur de Réceptions, puis en Hospitality & Event Management à la Johnson & Wales University (Providence-Rhode-Island - USA). Elle travaille une dizaine d’années en production avec de grandes enseignes en France, aux Etats-Unis et en Norvège. Puis, elle assure des responsabilités managériales au Département R&D de Lina’s France et de la Grill Academy de Weber (BBQ). En 2012, elle ouvre son restaurant à Paris : Le Café Figue, qu’elle revend 3 ans plus tard. Elle est aujourd’hui consultante culinaire.

Elle a collaboré avec les éditons Larousse à l’adaptation de plusieurs livres de cuisine américains. En 2015, elle remporte le Trophée Les Instants Créatifs.

Elle rêve de créer une marque d’épicerie fine à base de produits africains, éthiques et naturellement sans gluten !

Pierre_KOCH

Pierre KOCH, Chef exécutif d’un grand traiteur parisien

« Nous, on fait beaucoup de cocktails, mais ce sont des réceptions… L’apéritif c’est déjà un moment de partage… Il y a un copain qui vient, je fais une terrine de lapin et on échange, on discute… C’est un moment de convivialité. L’apéro c’est comme à la maison.

Au restaurant, pour l’apéritif, il faut des préparations simples qui doivent pouvoir être faites par le serveur en quelques gestes… Il faut du basique ! On trempe ou on tartine. Je vois des dips de Crèmes de Terroir avec des biscuits ou des bâtons de légumes… Mais la gougère c’est bien aussi ! »

Pierre, à 35 ans, a un parcours bien rempli. Il fait ses études au lycée hôtelier de Guebwiller, au cours desquelles, il est élu meilleur apprenti BEP. Il commence sa carrière dans des établissements étoilés en Alsace, au Luxembourg et à Dijon, avant d’intégrer le traiteur parisien Potel & Chabot, pendant 5 ans, comme sous-chef responsable notamment des cocktails. Il est depuis 2012 chez un autre grand traiteur parisien, où il exerce en tant que chef exécutif du groupe, en charge de la production, de la création des évènements et de la conception des cartes des points de vente à l'international (Japon, Hong Kong, Dubaï).

Il est vainqueur du Concours Gastronomique d’Arpajon en 2008 (plat froid artistique) et l’année suivante du premier Trophée Bernard Loiseau.

Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière - www.mangerbouger.fr